Info lettre du 15 mai 2018

En clinique

À domicile

Chèques cadeau

En entreprise

Il y a quelque temps, j'ai lu un roman unique et exaltant : Le lecteur de cadavre d'Antonio Garrido. Unique en ceci qu'il s'agit tout à la fois d'un roman d’aventures, d'une biographie romancée, d'un roman historique et d'un polar. On y raconte l'histoire d'un jeune paysan chinois du XIIIe siècle qui traverse des épreuves toutes plus cruelles, injustes et révoltantes les unes que les autres et qui, au bout de quelques années d'errance, de rencontres et d'aventures, devient "le premier médecin légiste de tous les temps."  C'est une lecture passionnante que je vous recommande si vous aimez tous les styles précédemment mentionnés et ne craignez pas de vous engager dans une lecture qui fait dans les sept cent cinquante pages.

Le héros du roman, nommé Ci Song, est atteint d'une maladie extrêmement périlleuse ; l'insensibilité congénitale à la douleur aussi nommée CIPA (Congenital Insentivity to Pain Anhidrosis.)  Heureusement  très rare, cette maladie se caractérise par une absence totale ou partielle du sens du toucher.. La personne atteinte ne ressent aucune douleur au niveau cutané lors de lésions telles que brûlures, coupures, éraflures, etc. Ce qui constitue un atout indéniable pour Song qui passe pour extrêmement courageux lorsque soumis à différentes tortures, est en réalité un handicap très sérieux pour les personnes atteintes. Incapables de percevoir les dangers de leur environnement, elles s'infligent des blessures de tout ordre à répétition ce qui les condamne habituellement à une faible espérance de vie.

La cécité et la surdité sont des handicaps très affligeants et les personnes qui en sont atteintes ont droit à toute notre compassion. D'ailleurs, pour la plupart des gens, la vue constitue le sens le plus précieux, suivi par l'ouïe pour les mélomanes, et de plus loin, par le goût et le sens olfactif pour les gourmets et les gourmands. (Et vous, qu'en pensez-vous? Répondez au sondage!) Pourtant le toucher est le plus vital de nos sens, celui qui répond à nos besoins les plus fondamentaux. C'est aussi le plus ancien au niveau de l'évolution. Celui du contact avec l'environnement immédiat là où se trouvent la nourriture la plus accessible et les dangers les plus menaçants.C'est aussi le plus méconnu. Faites une recherche sur la vue et une sur le toucher pour constater l'ampleur de l’abîme qui les sépare! Moins connu probablement parce que plus fiable. On tient le toucher pour acquis. Heureusement, depuis quelques années l'intérêt pour ce sens oublié renaît et la recherche démarre. Gageons que nous allons apprendre des choses très intéressantes à ce sujet. Si le sujet du toucher vous intéresse, je vous suggère quelques lectures ci-dessous

Au plaisir et n'oubliez pas mon sondage! Merci. 

Bibliographie.

  • Field, Tiffany Touch. Cambridge, Massachusetts, U.S.A. : MIT press, 2001 (ou en traduction française par Bouillot, Françoise Les bienfaits du toucher, Payot, Paris, 2001)
  • Garrido, Antonio Le lecteur de cadavre Le livre de poche-Grasset, 2001
  • Krieger, Dolores. The Therapeutic Touch: How to Use Your Hands to Help or to Heal. Prentice-Hall, 1979. 
  • Linden, David J. Touch -The science of Hand, Heart, and Mind, Penguin Books, 2015
  • Lorrain, Michel La massothérapie au-delà de la relaxation : les pouvoirs thérapeutiques du toucherLes Éditions Vétitas Québec, 2016
  • Montagu, Ashley La peau et le toucher, Seuil, 1979

Et en vidéo

Contactez-moi.

Sans obligation de votre part, pour

  • réagir à une publication
  • en connaître davantage sur mes services
  • toutes autres questions réliées à la massothérapie

(514) 346-0761   -   info@danielparentmasso.com